L’anxiété mathématique des enseignants du primaire et l’apprentissage des mathématiques des élèves : une à grande échelle

L’anxiété mathématique des enseignants du primaire et l’apprentissage des mathématiques des élèves : une à grande échelle

Cliquez sur les boutons pour télécharger l’infographie et la transcription!

Titre

  • L’anxiété mathématique des enseignants du primaire et l’apprentissage des mathématiques des élèves : une réplication à grande échelle.

Auteurs

  • Schaeffer, M.W., Rozek, C.S., Maloney, E. A., Berkowitz, T., Levine, S.C., & Beilock, S.L., (2021).

Journal and DOI

  • Developmental Science. DOI: 10.1111/desc.13080

Qu’avons-nous demandé?

  • Des recherches antérieures ont indiqué que lorsque les enseignants du primaire sont plus anxieuses par rapport au mathématiques, leurs élèves (mais pas les garçons) apprennent moins de mathématiques au cours de l’année scolaire (Beilock et al., 2011). Nous avons cherché à reproduire ce résultat important en utilisant un échantillon large et diversifié.

Comment l’avons-nous testé?

  • À l’aide d’un échantillon large et diversifié d’élèves de première année (n = 551), nous avons testé les résultats en mathématiques des élèves au début et à la fin de la première année, et nous avons évalué le niveau d’anxiété mathématique et les connaissances mathématique de leurs enseignants.

Qu’avons-nous trouvé?

  • Dans un large échantillon, nous avons trouvé une relation négative entre l’anxiété mathématiques des enseignants et les résultats des élèves en mathématiques pour les filles et les garçons, même après avoir pris en compte les connaissances en mathématiques des enseignants et les connaissances en mathématiques des élèves en début d’année.

Pourquoi est-ce important?

  • Une base solide en mathématiques est la clé de la réussite scolaire à long terme des enfants!
  • Nos résultats renforcent le soutien de l’hypothèse selon laquelle l’anxiété mathématique des enseignants est un facteur qui nuit à l’apprentissage des mathématiques chez les enfants et pourrait faire dérailler les élèves lors de leur première exposition aux mathématiques au début de l’école primaire.

Présenté par le Laboratoire de Cognition et d’Émotion de Dr. Erin Maloney de l’Université d’Ottawa.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: