L’anxiété liée aux mathématiques : Recherches antérieures, interventions prometteuses et nouveau cadre d’interprétation

L’anxiété liée aux mathématiques : Recherches antérieures, interventions prometteuses et nouveau cadre d’interprétation

Cliquez sur les boutons pour télécharger l’infographie et la transcription!

Titre   

L’anxiété liée aux mathématiques : Recherches antérieures, interventions prometteuses et nouveau cadre d’interprétation  

Auteurs   

Ramirez, G., Shaw, S.T., Maloney, E.A. (2018)   

Revue et DOI   

Educational Psychologist, 53(3), 145-164, 2018  

DOI: 10.1080/00461520.2018.1447384  

Recherches antérieures    

L’anxiété liee aux mathématiques a un impact négatif sur les performances en mathématiques. Une multitude de facteurs peuvent contribuer au développement de l’anxiété en mathématiques. Par exemple, l’anxiété en mathématiques peut être causée par de mauvaises compétences en mathématiques, une disposition génétique et des facteurs socio-environnementaux.  

Qu’avons-nous demandé ?   

1. Comment l’anxiété liee aux mathématiques affecte-t-elle les performances en mathématiques ?  

2. Comment pouvons-nous atténuer l’anxiété liée aux mathématiques ?  

3. Comment les interprétations individuelles des événements liés aux mathématiques peuvent-elles impacter le développement de l’anxiété liée aux mathématiques ?  

Comment avons-nous procédé ?   

Nous avons revise et analysé les recherches actuelles dans le domaine de l’anxiété liée aux mathématiques et identifié les lacunes de la littérature.  

Qu’avons-nous trouvé ?   

Il existe deux explications principales de l’impact de l’anxiété en mathématiques sur les performances en mathématiques :   

Le compte de perturbation : L’anxiété en mathématiques induit des pensées négatives qui réduisent la ” capacité ” mentale à effectuer des calculs mathématiques.  

Le compte de la réduction des compétences : Les personnes souffrant d’anxiété mathématique évitent les mathématiques, ce qui entraîne une réduction de leur capacité mathématique. Cette réduction des capacités en mathématiques affecte ensuite les performances en mathématiques et aggrave l’anxiété liée aux mathématiques.  

Nous avons trouvé trois principales interventions fondées sur la recherche pour l’anxiété liée aux mathématiques :   

Les interventions portant sur les compétences en mathématiques et l’exposition : Améliorer les compétences en mathématiques des élèves et augmenter leur engagement envers les mathématiques (par exemple, les jeux mathématiques).  

Interprétation de l’excitation physiologique : Considérer les réactions physiques (par exemple, l’augmentation de l’adrénaline) provoquées par les mathématiques comme bénéfiques plutôt que nuisible à la performance.   

Interventions sur la narration et l’état d’esprit : Recadrer l’échec comme un moyen d’améliorer les performances (par exemple, comprendre que l’échec n’équivaut pas à un manque de compétences en mathématiques).  

Compte rendu d’interprétation : L’anxiété liée aux mathématiques peut se développer notamment par une interprétation négative des expériences et des résultats en mathématiques.  

Message à retenir   

Plus que les résultats eux-mêmes, c’est la façon dont nous interprétons ces résultats qui conduit principalement à l’anxiété en mathématiques. En d’autres termes, tout le monde peut vivre la même situation (par exemple, échouer à un test de mathématiques), mais tout le monde ne développera pas nécessairement une anxiété liée aux mathématiques, car chaque personne interprétera la situation différemment.  

Présenté par le Laboratoire de cognition et d’émotion du Dr Erin Maloney à l’Université d’Ottawa. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: